On peut dire que la plupart des femmes ont dans leurs tiroirs à sous-vêtements au moins un string pour une bonne raison que l’on ignore. Serait-ce pour son côté sensuel ? Du moins, c’est ce que tout le monde pense. Il y a une part de vérité dans cela, mais n’oublions tout de même pas le confort qu’il procure. Toutefois, le string est-il plus sexy comparé aux autres bas ?

Porter un string pour une silhouette sexy

En général, si l’on compare par l’apparence le string aux autres bas comme le slip, le shorty, et la culotte, le string prend la première place quand il s’agit de sous-vêtement sexy. On connait le string par ses petites ficelles formant un petit triangle, qui une fois porté, révèle un aspect tout aussi provoquant que mystérieux. Cependant, porter un string n’est pas adapté à toute morphologie. Sur certaines femmes, un look soutien-gorge dentelle string provoquerait une de ses sensations or sur d’autres cela pourrait être une vulgarité. Le string n’est mieux porté que par une femme ayant des hanches fines. Dans le cas contraire, le porter ne ferait que montrer plus de rondeurs. La morphologie est donc un facteur de choix très important pour définir un bon look avec un string.

Les avantages de porter un string

Le premier avantage est sans nul doute le confort. La taille du string enlève toute sensation d’encombrement comme quand on porte une culotte classique. Le corps ressent une certaine liberté au niveau de la partie bas. En plus, le string s’incruste discrètement sous les vêtements pour accentuer la rondeur des fesses. Même si les hommes ne sont pas forcément tous unanimes pour dire que le string est sexy, soyez-en sure, il ne laissera personne indiscret. Si séduction est l’objectif, il faut donc jouer avec la couleur, le tissu et la forme. Le string en dentelle reste le plus convoité pour sa transparence qui révèle une facette pleine de mystères. D’ailleurs, le string reste le sous-vêtement le plus apprécié pendant les occasions spéciales telles que les nuits de noces ou les anniversaires de mariage.